Pascal Chabot | Pascal Chabot, philosophe, auteur de L'
Pascal Chabot, philosophe, auteur de L'
Pascal Chabot, philosophe, auteur de L'
16321
home,page,page-id-16321,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-6.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.3,vc_responsive

Présentation et dédicace mardi 23 octobre chez Filigranes à Bruxelles

Dédicace chez Filigranes 23 octobre

L’homme qui voulait acheter le langage (PUF, 2018)

L'homme qui voulait acheter le langage

Confinés dans l’aéroport d’une île un soir d’ouragan, un homme et une femme se souviennent de leurs étdes de philosophie, qui les ont liés puis séparés. Fanatique de Wittgenstein, exclu de l’université, Cratyle s’est tourné vers les big data pour concrétiser son projet : breveter le langage. Car, il en est convaincu, l’époque où il faudra payer pour parler n’est pas loin. Un jour, les humains devront s’abonner à la logosphère pour voir leurs paroles prendre effet. Mais Diana a d’autres vues. Venue sur l’île pour tester des hologrammes capables d’épouser dans la nuit les courbes du vent, elle lui oppose ce que c’est, pour elle,  que de parler et de penser librement.

Edition PUF, 2018.

Burning Out. Dans le ventre de l’hôpital

affiche_burning_out_basse_def

Documentaire réalisé par Jérôme le Maire et écrit par Pascal Chabot et Jérôme le Maire.

L’action se passe au premier étage de l’Hôpital Saint-Louis, en plein cœur de Paris. A ce niveau, le bloc opératoire regroupant les activités chirurgicales fonctionne à la chaine : 14 salles en ligne ayant pour objectif de pratiquer chacune quotidiennement huit à dix interventions.
L’organisation du travail, bien qu’extrêmement sophistiquée, est devenue pathogène. Le personnel paramédical et médical courbe l’échine. Stress chronique, burn-out, et risques psychosociaux gangrènent l’hôpital. Chirurgiens, anesthésistes, infirmiers et aides- soignants, mais aussi cadres, gestionnaires, et directeurs sont pris dans une course effrénée qui semble sans fin.
Consciente de ce problème, l’administration a commandé un audit sur l’organisation du travail afin de tenter de désamorcer le début d’incendie. L’objectif de ce film est de plonger au cœur du travail et de ses excès, quand il y a surchauffe et que l’embrasement menace. Il veut comprendre l’incendie contemporain qui affecte l’hôpital, ce miroir trouble de notre société.

Production : AT Prod,  Zadig, Arte, RTBF, RTS

Livres

Ecrire est encore la meilleure manière de mettre un peu d’ordre dans ses idées, en les organisant autour de quelques thèmes (le progrès, l’utile et le subtil, le burn-out, la transition, la saveur d’exister, le système, les ultraforces, le soi). Le tout est de rester fidèle à l’esprit de l’essai : clarté, diversité des méthodes d’investigation, respect de la langue, non finito…

Films

Un film, c’est d’abord un réalisateur, c’est-à-dire une volonté, une sensibilité et un regard. Après viennent les rencontres, les discussions, les tentatives de nourrir l’image de quelques idées qui lui semblent sous-jacente. Mais comme tout le cinéma de François Lagarde et de Jérôme le Maire en témoigne, l’essentiel est de porter le visible et la parole à leur point de fusion, là où l’image ne ment plus.

Conférences

Journée “Robotique et rhétorique” le 19 mai 2017 à l’ULB. Info
Projection du film Burning out. Dans le ventre de l’hôpital au Cinéma Galeries (Bruxelles)